• Accueil
  • Le blog
  • Conseils pour débuter en coutellerie : choix des aciers, traitement thermique et accessoires

Conseils pour débuter en coutellerie : choix des aciers, traitement thermique et accessoires 11 Décembre 2018

Conseils pour débuter en coutellerie : choix des aciers, traitement thermique et accessoires Conseils, Mise en avant

Acier carbone ou inox, comment faire mon choix ?

Au-delà des notions d'alimentarité, le choix entre les deux familles va porter sur une question technique lorsque l'on veut fabriquer son premier couteau.

Vos aciers sont-ils prêts à l’emploi ? Faut-il réaliser un traitement thermique ?

Qu’il s’agisse d’inox ou de carbone, tous nos aciers de coutellerie sont livrés à l’état recuit. C’est à dire qu’après les différentes étapes de laminage, ils suivent en aciérie une dernière étape de traitement thermique pour en uniformiser la structure et libérer les tensions. Cela permet également d’en baisser la dureté pour vous permettre d’effectuer facilement les différentes étapes de découpe, perçage, meulage et polissage.

Une fois votre lame mise en forme, vous devrez effectuer les différentes étapes de trempe et de revenu afin de lui donner les caractéristiques mécaniques souhaitées. Pour le traitement thermique, nous vous conseillons d’utiliser la Thermic TO 10R, une huile légèrement accélérée qui est très bien adaptée pour la trempe des aciers et inox de coutellerie.

Est-il plus facile de travailler l’inox ou le carbone ?

En fonction de la composition des aciers, ils vont être plus ou moins faciles à travailler. Certaines nuances résistent plus à l’usure que d’autres et nécessitent donc plus d’efforts en termes de polissage ou d’affutage par exemple. Cependant lorsque l’on travaille par enlèvement de matière (stock removal) l’acier carbone et l’acier inoxydable de coutellerie sont aussi faciles à mettre en forme l’un que l’autre. La différence principale se situe au niveau du traitement thermique. Pour l’inox, la température d’austénitisation est beaucoup plus haute (en moyenne 1050°C contre 800°C pour le carbone) et le temps de maintien à cette température peut être de plus de 30 minutes. Par conséquent si l’on veut travailler l’inox dans de bonnes conditions, il est nécessaire d’être équipé d’un four de trempe.

Quand on commence en coutellerie, on n’a pas toujours tout le matériel nécessaire ni un budget extensible. Donc si vous n’avez pas encore de four, il sera préférable de commencer avec des aciers au carbone.

Quel acier carbone choisir pour fabriquer une lame de couteau ?

XC75 – le plus utilisé par les débutants pour son excellent rapport qualité/prix.

80CrV2 – faiblement allié, cet acier possède de bonnes aptitudes à encaisser chocs, flexions…

90MCV8 – qui grâce à ses éléments d’alliages a des meilleures caractéristiques mécaniques que le XC75 (tenue de coupe, aptitude à la flexion…)

XC100 – nuance similaire au XC75 mais avec un taux de carbone plus haut permettant d’obtenir un lame plus dure et donc plus résistante à l’usure

C130 et 135Cr3 : acier à très haut taux de carbone, permettant d’obtenir un excellent tranchant et de très jolies lignes de trempe (hamon)

Si vous souhaitez faire des couteaux pliants, le XC45 permet de garder une dureté assez basse et donc une bonne aptitude à la flexion, il est donc recommandé pour la fabrication de ressorts de fermants. Il est disponible en 3mm. Si vous souhaitez faire des ressorts dans une autre épaisseur (2.5 ou 4 par exemple), vous pouvez utiliser le XC75 et augmenter votre température de revenu à 280/300°C afin d’en faire chuter la dureté et obtenir une meilleure flexibilité.

Retrouvez les caractéristiques et compositions des aciers dans nos fiches techniques disponibles au téléchargement dans chacune des pages produits concernés. Vous retrouverez notamment les informations nécessaires pour la réalisation de la trempe de vos aciers pour couteaux.

De quels matériaux et accessoires de montage ai-je besoin pour réaliser le manche ?

Pour les platines, nous proposons le X6Cr17, aussi appelé 430 ou 1.4016. C’est un acier inoxydable ferritique (non trempant) qui ne sert en coutellerie qu’à fabriquer des pièces esthétiques (platines, mitres, fausses pièces…) Il est disponible en 1.2 /1.5 et 4mm. Nous avons aussi du laiton ou du maillechort qui assurent les mêmes fonctions.

En ce qui concerne les rivets, nous avons différentes références. Notre équipe vous conseille les rivets en Inox en X6Cr17 qui ont pour avantage d’être recuits et donc très faciles à travailler. Vous les retrouvez en Ø2 ;2.2 et 2.4mm. Pour le maintien de ces rivets, vous pouvez également utiliser des rosettes, en laiton ou en Inox (eux aussi en X6Cr17) disponibles en différentes dimensions.

En optant pour la même nuance d'acier pour la réalisation de ces différents éléments de montage, vous vous assurez une couleur uniforme pour l'ensemble du manche de votre couteau et ainsi une meilleure qualité de finition.

Si vous préférez travailler avec des vis de fixation plutôt qu’avec des rivets, nous vous proposons également des entretoises en inox trempé (Z30 à 55Hrc) filetées en M3 et dans différents diamètres.

Pour la fabrication de manches, n’hésitez pas à vous rendre dans notre section « plaquettes »

Paiement sécurisé

Optez pour notre système de paiement sécurisé 3D secure, Paypal ou virement bancaire.

Livraison rapide

Expédition sécurisée en France en 72H, emballage adapté aux produits.

service client

Nous sommes à votre écoute au 04 73 51 44 77 du lundi au jeudi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h et le vendredi jusqu'à 16h

envoi jour J

Pour toute commande passée avant 13h votre colis est envoyé le jour même (jour ouvré uniquement)